E-commerce et SEO : comment se démarquer en 2021 ?

Le référencement naturel ou SEO (Search Engine Optimisation ou optimisation pour les moteurs de recherche) étant aujourd’hui une nécessité vitale pour les e-commerçants, je me suis demandé quelles méthodes SEO pointues et accessibles doivent être privilégiées cette année pour s’assurer une longueur d’avance sur les concurrents.

 Ainsi, dans cet article, je vous ai sélectionné 4 approches SEO pour le e-commerce qui vont certainement vous permettre de sortir du lot en 2021, qu’elles soient mises en œuvre conjointement ou partiellement.

Table des matières

demarquer commerce comment 2021

E-commerce et SEO : tirer le meilleur parti du SXO

Même si les bases du référencement naturel demeurent inchangées (le triptyque technique – contenu – netlinking notamment), force est de constater que certains critères semblent faire pencher la balance et disposer d’une influence plus conséquente sur le classement d’une e-boutique dans les SERP (Search Engine Result Page). Parmi ces critères, on cite principalement l’expérience utilisateur ou User Experience (UX). 

Cet aspect de la navigation sur site se trouve plus que jamais au cœur des préoccupations de Google et joue un rôle important dans le fonctionnement de ses algorithmes, voilà pourquoi tout e-commerçant désireux de se démarquer cette année a tout intérêt à s’y conformer.

Pour ce faire, je vous recommande de miser sur un concept associant les optimisations pour les moteurs de recherche aux stratégies d’amélioration de l’UX, de la recherche jusqu’à la conversion : le SXO (pour Search Experience Optimisation). Autrement dit, SXO = SEO + UX

En adoptant cette approche, vous avez intérêt à prendre en considération les 3 signaux majeurs constituant les « signaux web essentiels » ou « Core Web Vitals ». Chacun d’eux permet effectivement à Google de mesurer l’UX de chacune de vos pages web :

  • Largest Content Paint (LCP) : analyse de la vitesse de chargement de l’élément principal d’une page web
  • Cumulative Layout Shift (CLS) : analyse de la stabilité visuelle de chaque élément constitutif d’une page web
  • First Input Delay (FID) : analyse de l’interactivité et de la réactivité d’une page web, notamment en fonction d’une action réalisée par un visiteur

En bref, grâce au SXO, votre e-boutique pourra facilement attirer de nouveaux visiteurs grâce au référencement naturel, puis les convertir et les fidéliser grâce à l’approche UX. Par conséquent, il vous sera plus facile de sortir du lot avec votre site optimisé à la fois rapide et réactif.

Sortir du lot en 2021 grâce au « cocon sémantique »

Pour plaire à Google et aux autres moteurs de recherches tels que Bing, Qwant… et prétendre à un meilleur classement dans leurs pages de résultats, axer les contenus d’un site web sur les bons mots-clés n’est malheureusement plus suffisant. La raison est que la grande majorité des sites web d’aujourd’hui misent sur cette technique de référencement naturel SEO pour se hisser dans le top 3 des résultats organiques.

Si vous désirez vraiment vous démarquer, faites en sorte que chacune des pages (page catégorie, page sous-catégorie, page produit…) qui constituent votre site e-commerce soit optimisé à la manière d’une landing page. Ce qui veut dire que son contenu se doit de répondre directement à une interrogation précise sur une thématique bien définie. 

De cette manière, il vous sera plus facile de guider vos visiteurs vers les produits ou services les plus pertinents que vous proposez, et surtout de les accompagner tout au long de leur parcours d’achat.

Pour ce faire, je vous conseille de prendre le temps d’anticiper les intentions des internautes, puis d’optimiser en conséquence vos contenus, mais également l’architecture de votre e-boutique. Tout cela peut se réaliser grâce au concept du « cocon sémantique ». 

Développée par Laurent Bourelly, cette stratégie d’optimisation pour moteurs de recherche a pour objectif d’optimiser l’architecture d’un site internet et son maillage interne par classification sémantique des contenus en pages « mères », « sœurs » et « filles ». En vous basant sur les interrogations des visiteurs, vous pouvez organiser méticuleusement et hiérarchiquement vos contenus en misant sur la proximité sémantique.

Afin que le cocon sémantique puisse porter ses fruits, et donc permettre à chacune de vos pages de répondre aux besoins des visiteurs, vous devez vous assurer que les éléments de votre page soient minutieusement intégrés (allant du menu de navigation au fil d’Ariane, en passant par les recommandations, les liens…) et que les pages de votre e-boutique s’interconnectent parfaitement.

visuel demarquer commerce comment 2021

Référencement naturel : optimiser son e-boutique pour en faire un site « mobile friendly »

Face à l’explosion des recherches sur mobile, être « Mobile Friendly » n’est plus du tout une option ! Vous avez beau avoir un site web bien optimisé pour le référencement naturel SEO et centré sur l’UX, lorsque celui-ci n’est pas compatible mobile, Google ne le privilégiera en aucun cas sur son index « Mobile First », l’index « Desktop » n’étant plus priorisé par la firme de Mountain View.

Pour séduire Google, vous devez faire en sorte que chaque page de votre site e-commerce soit « responsive » et offre de facto une navigation optimisée ainsi qu’un affichage optimal sur des appareils mobiles comme les smartphones, les tablettes… Veillez à ce que la version mobile que vous devez créer propose les mêmes contenus que la version desktop. 

Je vous suggère de ne pas lésiner sur le « dynamic serving » ou « diffusion dynamique », une configuration dans laquelle votre serveur va diffuser des codes CSS et HTML différents sur la même adresse (URL), en fonction de l’user-agent qui désire accéder à vos pages. 

Avec cette configuration, vous allez pouvoir gérer deux sites différents avec les mêmes URL, l’un en version desktop et l’autre en version mobile, sans vous soucier du duplicate content entre ceux-ci.

E-commerce et SEO : opter pour le référencement local, pourquoi pas ?

Avec près de 46% des recherches Google qui ont un caractère « local », dont 28% d’entre elles débouchent sur un achat immédiat, le référencement géolocalisé ou référencement local est une pratique sur laquelle les e-commerçants ne doivent pas faire l’impasse cette année. 

L’idée est d’optimiser votre site e-commerce sur des éléments géolocalisés ou géographiques de façon à le faire apparaître en priorité sur diverses requêtes locales liées à votre activité le permettre d’atteindre des cibles bien spécifiques.

 Pour y parvenir, il convient de bien travailler votre fiche Google My Business, de choisir les meilleurs mots-clés locaux avec votre service ou active et un nom de région/ville/quartier, de miser sur le netlinking local, d’investir les annuaires des entreprises locales, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *